Quand la poste parisienne est timbrée

Où allez-vous pour acheter des timbres à Paris?

Pour envoyer une lettre?

Oui. Une missive, une enveloppe avec du papier écrit dedans, une lettre d’amour ou d’insultes, voire une facture, un colis même, un retour à la Redoute, les 3 Suisses, Cyrillus pour les plus classiques, vente privée .com pour les plus fashionnistas à la page d’internet.

Pourquoi pas un cadeau de Noël, un œuf de pâques ou même une carte de vacances, bref un truc qu’on met dans une boîte dite boites aux lettres après l’avoir timbré, et pas un message qui s’envole après avoir cliqué sur « envoyer ».

Une vraie lettre, un truc qui voyageait avant, en pony express, en calèche 4 chevaux, par avion ou bateau et même, même en ballon voire en zeppelin.

Donc bêtement, comme vous, enfin comme moi, je me rends à la Poste pour envoyer une lettre urgente dans une grande enveloppe pesant un certain poids. (Détail pour vous empêcher de me rétorquer finement d’aller au café du coin demander des timbres).

J’ai besoin de la poste qui comme son nom l’indique précisément est une poste et non une boucherie, une papeterie ou même une banque.

Bref, je franchis la porte sur le coup de 12h30, heure de pointe pour les envoyeurs de courrier. La queue. Que dis-je: des queues.

A droite, à gauche, au centre, partout.

Des queues devant des guichets? Que nenni.

Des queues devant des machines.

Parce que devant les guichets, pas de guichetier me direz vous?

teSi mais pas pour vendre des timbres. Comme la pancarte au dessus des guichets le précise: banque postale.

J’hésite mais vu la queue aux machines à timbres, et personne devant les guichets, je connais déjà la réponse mais je demande confirmation.

J’aime bien entendre des vérités premières.

« Vous vendez des timbres…? »

Yeux au ciel de la guichetière. « Ici c’est que les opérations bancaires. »

Ben voyons, demander des timbres à la poste c’est vraiment du dernier ridicule.

Je pense tout haut.

Gloussement de la guichetière à l’autre guichetière.

Et en plus elles se foutent de ma gueule.

Si, encore, il y avait plein de machines , je ne dis pas non, d’ailleurs d’habitude je vais aux machines c’est plus rapide mais là,

  • Une, ne donne que des carnets de timbres
  • et l’autre est pris d’assaut par des nonagénaires qui ont oublié de faire polytechnique en 1912.
  • Mais la poste a tout prévu : (c’est que ces braves gens ont des livrtes A bien remplis) des dames de bon aloi… renseignent les ancêtres. Je ne vous dis pas, pour eux, c’est pire qu’appuyer sur la touche étoile voire Diez sur les touches du téléphone : « mais p… c’est quoi cette touche étoile… ?

Retour sur la scène de crime : « Vous n’avez pas une carte bleue? »

Des rentes Pinay à la rigueur, des francs de chez anciens francs, c’est probable mais pour la carte platine tu repasseras.

Bref, moi je ne voulais que vérifier le poids de ma lettre, j’avais déjà le timbre adéquat.

Le fin du fin, c’est que, après, faut trouver la boite aux lettres. Pour envoyer la lettre.

Et non y en a pas dans la poste (puisque on vous dit que c’est une banque, vous avez déjà vu une boite aux lettres chez un banquier?)

Et ben la boîte se trouve dehors, devant la Poste enfin la Banque Postale.

Et le mieux c’est qu’un facteur vient en voiture chercher le courrier avec un bac.

Voilà c’est ça la poste. Complètement timbrée!

http://www.wikio.fr

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s