Un diner à Trouville hors saison

4 jours à Trouville, histoire de prendre l’air et de travailler à la mer, why not?

De toute façon à part marcher sur la plage et travailler, rien d’autre à faire à Trouville. 12h, le marché plie bagage, 17h la nuit tombe, 19h, plus un chat dans les rues.

chambre Emma au CentralJe dîne au Central. c’est plus pratique, vu que je dors au Central. Comme ça  je  monte mon Irish Coffee dans ma jolie chambre et le sirote devant la télé! Le rêve.

A gauche de ma table, trois vieilles: une coquette, une demi-coquette et une pas coquette. Toutes les trois en polaire norvégien gris, bronze, marine et un chien. Une en col V uni mauve et collier à la mode. L’autre, pull col rond vert et collier ancien. La dernière en pull uniforme et treillis avec collier que les deux autres lui ont offert. Le chien …avec collier de chien.

A la table à côté, père, fils, fille, grand-mère en gilet dentelle macramé et chien. Rectif’: ce n’est pas fils et fille mais mari et femme. pourquoi? 1/l’homme lui tient le manteau pour qu’elle l’enfile, 2/c’est elle qui paye, 3/elle s’occupe de mamie et la vouvoie,  donc c’est la belle-fille.

vue de ma chambre du centralArrivée d’un couple de courreurs cyclistes: chaussettes avec pantalon pris dedans; mec pas mal, 50 ans. Etranger c’est pas possible autrement. Deux coupes de champagne. C’est ça étrangers. Deux amoureux en visite.

Sur la terrasse, des chauffages en veux-tu (ben oui, ça caille), en voilà, même des plaids polaires rouges (c’est dire si ça caille).

En ce soir de beaujolais nouveau, le restau distribue du muscadet primeur free « c’est travaillé comme le beaujolais », dixit le maître d’hôtel, réflexion qui fait hausser le sourcil de mon voisin.

A côté, vin du mois, collier de perles, chemise à raie, ouverte, chien dans sac. « Il a 4 mois, c’est sa première sortie. » Un chien du whisky black & white, noir. « Il est redoutable. » Sort une truffe noire et dessous la truffe, des poils.

Un couple stylé entre. la femme serre la main de la serveuse, le mari l’embrasse. Les parisiens retraités débarquent. On est jeudi soir.  

Je me lève en faisant gaffe à ne pas mélanger les trois couches de l’irish. Que vois-je? J’étais assise devant l’aquarium aux homards! J’ai mangé du homard…et ils m’ont regardé le dévorer. Oups!

la plage deauville

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s