Du mariage au divorce: Feydeau à Marigny

 Jusqu’au 7 mai 2011, le théâtre Marigny présente 4 pièces en 1 acte de Feydeau en alternance. Le couple est la cible de l’auteur, sans amant dans le placard, ni quiproquo insensé. Quoique…

« Molière », répondait Sacha Guitry, quand on lui demandait « quoi de neuf à Paris ? ». Aujourd’hui, on répond « Feydeau » !Alors que le Fil à la Patte, toujours du célèbre vaudevilliste, tiomphe à la Comédie Française, le Théâtre Marigny a choisi de coproduire ce spectacle drôle et édifiant sur les couples mariés pour le meilleur et pour le pire.

photo du mariage au divorceFeydeau écrit ces pièces, alors que sa vie conjugale connait quelques déboires. Il plonge quatre couples dans les affres de la vie quotidienne. Ils sont flanqués de parents, de beaux-parents mais aussi de domestiques. Des serviteurs qui sont le contrepoint et les témoins de la vie petite bourgeoise de leurs maîtres. L’auteur place ses « héros » dans des situations triviales, quotidiennes et même scabreuses.
photo michel corbou léonieDans Léonie est en avance, Mais n’te promène donc pas toute nue, Feu la mère de madame et On purge bébé, les personnages ont mauvaise haleine, trimbalent des seaux de toilette, parlent de purge ou se baladent en chemise transparente devant la compagnie ! Voilà pour la comédie.
Mais ils méprisent aussi celui dont la condition sociale est inférieure à la leur, se préoccupent du qu’en dira-t-on, et peinent à taire leurs préjugés.
Quatre pièces présentées deux par deux en semaine et en intégralité le samedi. Les comédiens mis en scène par Alain Françon constituent une troupe. Les rôles tournent suivant les personnages, tantôt maître, tantôt valet.

photo de mais ...Le metteur en scène, ex-directeur du théâtre de la Colline est un habitué des planches des théâtres publics. Molièrisé en 2010 pour La Cerisaie, Alain Françon ne dirige évidemment pas ses acteurs comme au boulevard.  Ici le trait n’est pas accentué au risque d’aplanir si ce n’est d’aplatir certaines répliques qui devraient plus faire mouche.

 Alain Françon met l’accent sur la critique que le dramaturge fait de son époque mais rassurez-vous sans oublier le rire. Les situations banales deviennent hilarantes non dans la caricature mais dans l’exagération.

photo on purge bébéMention spéciale pour Eric Elmosino, parfait en député craignant les quolibets des collègues de son propre parti (voilà qui résonne encore aujourd’hui), Anne Benoit en sage-femme autoritaire ne buvant que du champagne et Gilles Privat en valet dépassé par les évènements ou en beau-père aristocrate.

Théâtre Marigny Carré Marigny Paris, 8e réservations : 01 53 96 70 00

Du mariage au divorce, pourrait être le titre du feuilleton qui se déroule depuis quelques temps entre la mairie de Paris et le concessionnaire du théâtre Marigny, François Pinault et son directeur Pierre Lescure. En effet la concession du théâtre doit être renouvelée. Jean-Manuel Bajen, propriétaire du théâtre des Variétés, est sur les rangs pour sa reprise.Créateur d’entreprise plus qu’artiste, entrepreneur plus que respectueux des auteurs, il clame à qui veut l’entendre que la Mairie a déjà fait son choix. Serait-ce la méthode Koué-roué associée ou celle du dernier qui a parlé, qui aura raison? Espérons que la mairie de Paris saura entendre les voix qui réclament un théâtre privé de qualité, qui prend des risques et des initiatives.
 
 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s