Une journée ordinaire: Delon de père en fille

Au premier balcon, loge côté cour, la reine d’Angleterre. Pas moins. Ce Delon quand même! Mais oui, la reine Elizabeth II: robe noire, collier de perles, chapeau tambourin en astrakan, broche strass sur l’épaule, petites lunettes, Elizabeth. elle est accompagnée de sa camériste, jeune, blonde, cheveux longs, sage, comme il se doit.  Derrière moi, lui, ventre opulent, brieffe la dame: il a vu Delon chez Drucker, ça se sent. « Eric Assous,…qu’il a joué chez Murat… » mais il a tout compris de travers. Il sort madame et sa mère. Donc il en jette.

A ma droite, middle age, old age, on a sorti la carte routière (le Paris pour les nuls). La sonnerie de « ça va pas tarder, regagnez vos places et ne bougez plus » n’a pas encore retenti, que des spectateurs songent au retour. Typique du spectateur stressé et pas d’ici. S’il sort la carte des grands-mères d’avant l’Iphone, c’est que le GPS n’a pas atteint sa banlieue. « P…y’en a des rues. » A mon avis, ils vont passer une mauvaise soirée. A la sortie, au bout du 3e tour du circulaire de la Défense, les fameux « c’est de ta faute », « ça m’apprendra à vouloir te faire plaisir », « tu ne sais pas lire une carte », « si t’étais pas si radin, on aurait un GPS », « un quoi? », vont retentir.

« Ca sent la transpiration »,  « tu vas voir », dit le mentor de derrière moi, « ça va s’éteindre et les gens vont se mettre à tousser. » Pff il en connait un rayon sur les moeurs des spectateurs, quel homme. Evidemment je me mets à tousser. Mais moi, je suis malade, c’est pas une réaction de Pavlov.   Alors que je tente de m’étouffer, le monsieur à ma droite me vient en aide:  » vous savez, pour éviter de tousser, on met son poing sur la gorge, ça empêche, pas longtemps mais ça aide. J’ai appris ça en opération. » Bon sang j’ai Rambo à côté de moi. Que des vedettes ce soir.

Noir. Les trois coups. Grouink. les strapontins qui se replient. Changement de place.  musique, rideau. Applaudissements. Marmonage. « c’est lui, ride, beau, mignonne… ».

Fin. applaudissements, ovation, photos.
Une soirée ordinaire chez Delon et fille.

Sinon: la pièce sympa, elle finit mieux qu’elle ne commence, Delon est bon. Dommage que les scènes avec la demoiselle ne soit qu’avec papa, elle mériterait de jouer avec ses autres partenaires. On ne demande qu’à la revoir dans un autre rôle que fille de. Une soirée agréable dans la salle et sur scène.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s