La Crète, les crétois et les crétins!

En Crète, les habitants ne sont pas des crétins. Mais certains touristes, si.
Les crétois sont tous très chrétiens (98% orthodoxes) et toujours pas crétins.
Les touristes peuvent être chrétiens et toujours aussi crétins.

Il y a une semaine, j’étais en Crète sur une plage aux rouleaux enroulants et au soleil ultra brillant. Le tout envoûtant.
Un hôtel à deux pas de la plage, une chambre avec balcon duquel si on se penche un peu, on aperçoit au-delà du palmier, la mer bleu marine.  Aussitôt arrivés, nous voilà « bracelés ». Un bracelet de plastique vert non enlevable tel un tatouage pour valider notre appartenace à la tribu « all inclusive ».
All inclusive donne droit au petit déj’ buffet, au déj’ buffet au snacks, à l’apéro, à toutes boissons locales à toute heure jusque 23h, heure de fermeture du bar open.
En gros, open bar à toute heure. Sympa et pas désagréable de se taper un petit ouzo en rentrant de la plage avant de prendre son bain voire de se le boire tranquille dans son bain. Sympa de retrouver d’autres voyageurs, amoureux en ballade ou vieux époux en goguette, au bar au bord de la piscine pour comparer son expérience crétoise de la conduite autour d’un coup de blanc, d’une bière ou d’un whisky. Sympa.

Par contre moins sympa, le crétin beauf français débarqué en Crète, non pour la mer ou les ruines mais pour le all inclusive exclusivement. Le crétin non crétois passe ses vacances près de la piscine à rôtir sans crème au soleil et à rougir de jour en jour à coups de bières, de cocktails et de raki. Le raki étant l’eau de vie locale et maison. Car ici, chacun distille son raki…
Nous avions un spécimen court sur patte de ce style de crétin: petit, rablé, lunettes, le genre qui se ballade droit comme un I, fier comme un petit banc, les mains tenant fermement les bretelles de son sac à dos. Un peu comme un gamin le jour de la rentrée des classes. Et sur le coup de 2h du matin après moult bières, ouzos et rakis, un peu comme un vieux soulographe dégoisant sur le monde…Pathétique.
Le pire ils étaient en bande.

Il faut savoir que le beauf retrouve facilement d’autres beaufs. Du coup les v’là en groupe, de tous âges. Le raleur n’attend pas le nombre des années. Il y a les enfants, les aïeuls, les parents…tous à picoler et à palabrer jusqu’à 2h du matin au bord de la piscine au grand dam des hôtes des chambres premium.
Moi je donnais de l’autre côté sinon je pense que je leur aurais balancé un seau d’eau.

Il y avait aussi dans notre bel hôtel, le couple « la vérité si je mens », version Saint Tropez qui pensait se retrouver à Ibiza. Le style toujours bronzé, la chemise hawaïenne origine Barbès, et madame en décolleté dos et short flash prenant l’ensemble de la communauté pour des nases. Pourtant on débarquait tous là grâce à la promo Voyage Privé, Last Minute ou autres promovacances alors féta… (version grecque de camembert).

Bref j’ai passé de belles vacances au soleil et à la mer à 22° ce qui par les temps pluvieux qui ont couru cet été était inespéré. J’ai rencontré des gens gentils, généreux, gourmands et drôles, des grecs accueillants pour la plupart et des crétins en même proportion qu’à Paris. ca doit être ça la mondialisation!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s