Hollywood: une pièce dans les coulisses d’Autant en Emporte le Vent

Le tournage du film le plus cher à l’époque est arrêté. Cinq jours pour réécrire le scénario d’Autant en Emporte le Vent. Cinq jours de folie. Daniel Russo, le producteur qui joue sa carrière, s’enferme avec Thierry Frémont, le scénariste vedette et Samuel le Bihan, le nouveau metteur en scène. Cinq jours déments à mimer les scènes qui deviendront cultes. Hollywood est un spectacle drolissime au théâtre Antoine, avec trois acteurs complices qui se « lâchent » avec bonheur !
 
Lundi matin, mercredi soir, les jours s’égrennent

Le rideau du théâtre Antoine se lève sur un grand bureau imposant. Le célèbre producteur David O.Selznik est embourbé dans le tournage de Autant en emporte le Vent. On lui prédit une catastrophe y compris son beau-père, Louis B. Mayer, patron du studio.

Lui, croit à l’histoire romantique, à Scarlett et à Rhett. Déçu du scénario, il convoque le scénariste vedette de l’époque, Ben Hecht et vire le metteur en scène King Vidor et désigne Victor Fleming, qui dirige alors Le Magicien d’Oz. Le scénariste ne connaissant pas le roman, le producteur décide de mimer les scènes avec le metteur en scène pour que Ben Hecht tape au fur et à mesure le scénario. Et tout cela en 5 jours.

S’évoque aussi dans cet épisode anecdotique, en filigrane, les sentiments ambigus de la high society américaine, acceptant les émigrés juifs ou les noirs sur leur territoire mais pas dans les clubs privés qu’ils soient riches ou non, qu’ils aient réussis ou pas.

Des comédiens en liberté

Forcément 5 jours enfermés à manger des bananes et des cacahouètes, attaquent les neurones des trois hommes, tout autant que ceux de la secrétaire, Françoise Pinkwasser. D’autant plus qu’ils ne sont pas toujours d’accord sur la façon d’écrire l’histoire. Ben Hecht, l’idéaliste aimerait imposer ses idées sociales et antiracistes.

Il faut voir Samuel Le Bihan en Missy noire, un foulard sur la tête ou en Mélanie accouchant et Daniel Russo en Scarlett, appelant : « Rhett, Rhett, arrête Rhett ! » Que dire de la scène sur la meilleure façon pour Scarlett de claquer Missy sans que cela passe pour un acte raciste et qui finit en pugilat : épique !

On rit de bon coeur ravis d’assister à un moment authentique de l’histoire du cinéma. Surtout ravis de voir trois comédiens en liberté.

Daniel Russo, toujours juste a l’autorité du nabab hollywoodien parti de rien. Thierry Frémont quitte ses rôles d’homme froid et compassé pour incarner un scénariste vedette mais insatisfait. On découvre son côté fantaisiste. Samuel le Bihan révèle un don comique et se lâche enfin pour la plus grande joie des spectateurs. Un comique est né !

Daniel Colas aurait pu éviter dans sa mise en scène, quelques effets en excès mais qu’importe, le jeu des comédiens et la verve de la pièce nous embarque avec eux dans la joie ! A bas la mesure!
L’une des bonnes surprises de la saison.

Hollywood de Ron Hutchinson, Théâtre Antoine 14 boulevard de Strasbourg 75010 Paris
Réservations : 01.42.08.77.71 du mardi au samedi 21h samedi 17h et dimanche 15h30

Publicités

Une réponse à “Hollywood: une pièce dans les coulisses d’Autant en Emporte le Vent

  1. Pingback: Entretien avec Samuel Le Bihan pour « Hollywood  | «Parisienne à Paris – Choses vues à Paris

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s