Une Etoile et Moi (Isabelle Georges, pas moi) au Théâtre Antoine

Isabelle Georges et son complice Frédérik Steenbrick, font revivre Judy Garland en évoquant sa vie. De sa première chanson sur scène à son dernier souffle, Isabelle Georges et son pianiste racontent la star sur fond d’âge d’or d’Hollywood. Un spectacle dynamique, drôle et frissonnant quand la voix d’Isabelle Georges s’élève. Un chouette apéritif musical en période festive.

Un piano, un fauteuil

Sortir réjouis d’un spectacle, cela n’arrive pas si souvent. Et bien c’est ce qui m’est arrivée en allant à la première du spectacle Une Etoile et Moi  au théâtre Antoine. Il y avait ensuite un buffet campagnard gratuit pour les invités (dont moi-même) et j’ai même serré la main du directeur, Laurent Ruquier toujours au four et au moulin.

Je dis spectacle car dans cette pièce, Isabelle Georges chante, danse et joue la comédie comme son héroïne, Judy Garland. J’oubliais, elle fait aussi des claquettes. pas trois pas…non un vrai numéro de claquettes à la Fred Astaire, Gene Kelly, Gregory Hines, Sammy Davis Jr,…à l’américaine.

Au piano, son complice Frédérik Steenbrick, l’accompagne mais lui donne aussi la réplique en endossant les rôles des hommes qui croisent sa vie.

Un piano, un fauteuil, des photos et le tour est joué. Quand on a du talent, de l’imagination et de la créativité, la simplicité n’est pas un problème.

Des chansons et des costumes

Toutes les chansons emblématiques de Judy Garland sont là en français ou en anglais. Isabelle ne les chante pas, elle les interprète. Car la chanteuse à la voix frémissante n’est pas qu’une belle plante aux longues jambes qui endossent à la vitesse de l’éclair les superbes robes qui nous font voyager dans la vie de Judy. Elle joue aussi la petite fille espiègle, l’épouse trompée, la femme malheureuse et la « performer » géniale.

On aimerait bien chanter avec elle et sauter sur scène pour un pas de deux mais on préfère l’écouter, la regarder, et l’applaudir en se demandant : « mais quand un jour et qui, lui donnera un rôle à sa mesure pour un triomphe mérité ? »

Ce spectacle vous met dans l’ambiance d’Hollywood. Vous n’avez plus qu’à enchainer avec la pièce de 21h, Hollywood qui évoque de façon hilarante la réécriture du scénario d’Autant en Emporte le Vent.

Au Théâtre Antoine du 1er au 31 décembre 2011 Du mardi au samedi à 19h • Les dimanches à 18h Tarifs : de 14 € à 40 € • Réveillon du 31 décembre : de 20 € à 62 € 14 boulevard de Strasbourg 75010 Paris M° Strasbourg St-Denis, Château d’eau Location : 01 42 08 77 71
Photos David Kruger

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s