De Musset à Besset au théâtre de l’Oeuvre

« Il faut, je ne veux pas », est un spectacle au théâtre de l’Oeuvre au titre bien singulier. En fait Jean-Marie Besset, auteur et metteur en scène, fait se rencontrer par pièces interposées, le couple et son mystère, les désirs de la femme et les questions de l’homme à presque deux siècles d’intervalle. Les femmes changent et l’homme dans tout ça ?

Musset

Le spectacle commence avec « Il faut qu’une porte soit ouverte ou fermée » de Musset. Le feu brûle dans la cheminée d’un appartement cossu, mais aussi dans les coeurs de la maitresse de maison, une jeune marquise, veuve de 30 ans.

La dame est moderne. Difficile à son soupirant de lui faire la cour à l’ancienne. Elle en a assez qu’on lui dise qu’elle est jolie, ça elle le sait ! Voilà qui perturbe le jeune homme qui ne sait plus sur quel pied danser, sortir, revenir, la contraindre, dire enfin franchement son amour et la demander directement en mariage ?

Mais que les femmes sont compliquées…et que les hommes ont du mal à s’adapter à leur changement de ton !

Besset

Je ne veux pas me marier » nous emmène dans un saut dans le temps : le même appartement où le lit a remplacé le sofa. Une jeune femme agrégée s’agite et hésite. C’est la veille de son mariage. Elle désire être seule mais son fiancé, lui, n’a pas envie d’être seul.

Que se cachent-ils ? Elle a des doutes : ce mariage sonne-t-il le glas de leur amour de jeunes gens libres ? Pourquoi, dès lors qu’il se marie, sa femme devient un objet de respect et plus un objet de désir ? Qu’est-ce que dans leur esprit, cet acte du mariage, perturbe ?

Jean-Marie Besset a écrit un dialogue fin et drôle sur le couple, l’amour et surtout les femmes qui pour lui sont sans conteste, « l’avenir de l’homme. »

Deux femmes pour les deux amoureuses. Deux comédiennes pleines de légèreté et de subtilité, Blanche Leleu, « charmante et jolie » avec une mention particulière pour ces ruptures de ton à Chloé Olivères. Un seul comédien pour incarner les deux hommes amoureux : Adrien Melin est plus à l’aise et convaincant dans le moderne que dans le jeu et le phrasé subtil de Musset.

Si vous avez du mal à entrer au début dans la joute des deux amants du 19e siècle, ne vous inquiétez pas, le spectacle s’enrichit au fur et à mesure.

55, rue de Clichy 75009 PARIS Tél : 01 44 53 88 88
du mardi au samedi 21h samedi 18h30 dimanche 15h30.
Mardi : tarif unique 21€

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s