Des Fleurs pour Algernon: une pièce originale et formidable

Un monologue, ça inspire moyennement. Un samedi après-midi encore moins. Une histoire de souris de laboratoire, et de QI, ça laisse perplexe. Et pourtant, Des Fleurs pour Algernon , est l’une des pièces les plus chuchotées de la saison, par ailleurs pas top.

affiche_99Ce spectacle adapté de la nouvelle de Daniel Keyes par Gérald Sibleyras et mis en scène par Anne Kessler de la Comédie-Français, est joué remarquablement par Grégory Gadebois.
Charlie, cet homme simple au QI très en-dessous de la moyenne, est retenu pour une opération expérimentale pour tripler son intelligence. Tout comme une souris nommée Algernon soumis au même traitement est devenue super souris, Charlie devient une machine à apprendre, à comprendre, une tête chez les élites !  Charlie et Algernon, sont liés par leur parcours de cobayes.
Charlie est un autre mais encore lui-même, il est toujours aussi amoureux de son professeur Miss Kinian. Il voit la vie s’ouvrir devant lui. Mais la vie est terrible et se referme bientôt sur les deux « collègues ».

Grégory Gadebois incarne Charlie hésitant à l’intelligence peu développée, il se transforme même physiquement en brillant jeune homme avant de devenir cet homme simple et émouvant qui pense à Algernon comme à un ami unique.
Une performance à la hauteur d’un texte et d’un sujet qui touche au plus profond les êtres humains que sont les spectateurs.

Jusqu’au 31 décembre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s