Rentrée parisienne au Poche Montparnasse

Le Mal Court de Jacques Audiberti inaugure le nouveau théâtre de Poche. Une renaissance symbolique puisque ce spectacle a été créé en 1947 dans ce même théâtre de Poche.

mal-smallUn nouvel écrin

Le théâtre de Poche, petit par la taille mais grand par tous les spectacles et créations qui y ont été joués, retrouve une nouvelle jeunesse. Philippe Tesson l’a racheté et confié à deux metteurs en scène, sa fille Stéphanie et Chantal Rondelez. Résultat : deux salles, un foyer convivial, plus de clarté et beaucoup d’enthousiasme pour la nouvelle jeune équipe.

Une création de 1947 pour inauguration

La jeunesse et l’enthousiasme qui entoure une nouvelle aventure se sent dans le spectacle Le Mal Court choisi pour lancer le nouveau projet. Une pièce créée après-guerre par Jacques Audiberti, poète et dramaturge. Rien de démodé ni dans la langue belle et poétique ni dans le sujet, qui parle de mensonge, de trahison, du mal que les hommes préfèrent choisir plutôt que la limpidité, la clarté, le bien.

Une fable

Le Mal Court est une fable, une farce qui met en scène sous le règne de Louis XV, un roi d’Occident qui pour des motifs politiques, fait croire à une jeune princesse candide d’un royaume d’opérette, qu’il va l’épouser. mais rira bien qui rira le dernier. La belle va vite se mettre au diapason de toutes les finasseries et se révéler plus maligne qu’eux.

Une troupe à l’unisson

Julie DelarmeJulie Delarme incarne la princesse Alarika avec toute sa fraîcheur, sa joliesse et sa vitalité aussi bien dans l’innocence que dans la rouerie, dans l’émotion que dans la comédie. Décidément voilà une comédienne très juste autant dans Caïn en flic déterminé qu’en fiancée énamourée.

Ses camarades sont à l’unisson emmenés par un Jean-Paul Farré énergique et de jeunes talents plein d’allant.

Un spectacle plein de drôlerie, de poésie et de profondeur. Jolie réussite pour les débuts du Poche ! Cela donne envie de découvrir les autres spectacles y compris des matinées…

Le Mal Court, 21h Avec Antony Cochin, Julie Delarme, Jean-Paul Farré, Josiane Lévêque, Marcel Maréchal, Mathias Maréchal, Didier Sauvegrain, Emmanuel Suarez profitez des premières à 18€ sinon 35€

Inventaires de Philippe Minyana à 19h avec Judith Magre, Edith Scob et Florence Giorgetti

To be Hamlet or not, de Chantal Rondelez petite salle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s