Et si on recommençait…très plaisant

A la Comédie des Champs-Elysées, Michel Sardou joue la pièce écrite pour lui par Eric-Emmanuel Schmitt: Et si on recommençait. Une jolie pièce sur les choix de la vie et le destin et une interrogation: que ferions-nous si on pouvait recommencer? Un spectacle plaisant et plein de charme.

100x150_SI_ON_RECOMMENCAIT_gaylor

Un homme, entre dans un pavillon charmant au fond du parc d’un manoir, sa maison d’enfance. Alors qu’il se remémore de vieux souvenirs, l’horloge comtoise tombe et l’assomme. Par extraordinaire Alexandre surnommé Sacha, est renvoyé dans le passé, à un jour clé de sa vie où il croise ses conquêtes de l’époque, sa grand-mère et lui-même.

Si l’on savait ce qui adviendra, il serait plus facile de prendre certaines décisions. Et même si on connaissait l’avenir, le choix serait peut-être le même.  C’est une pièce où l’action ne compte pas. Ici pas de rebondissements extraordinaires, même s’il y a un petit suspense, tout est dans l’écriture: « Je déteste l’avenir, dit le héros, il promet tout et ne tient rien. Le hasard serait le déguisement qu’emprunte le destin »

photo Lisa Lesourd

photo Lisa Lesourd

C’est une pièce qui a du charme où la jeunesse, la maturité et la vieillesse se rencontrent. Le « sardou » jeune, Félix Beauperin est convaincant en jeune homme idéaliste, amoureux et ambitieux qui a toute la vie devant lui. Sardou, tient sa partition et son rôle sans trop en faire (pas assez peut-être) laissant sa stature et son charisme faire le reste. On a plaisir à suivre les questionnements de Sacha, jeune et vieux, puisqu’au bout du compte, ce sont aussi les nôtres.

L’auteur a glissé dans le texte un exercice de diction très amusant mais très casse-gueule pour les comédiens, le nom du héros, » sacha suchet » surtout quand il y ajoute, « Sacha Suchet, enchanté », répétez plusieurs fois, vous allez voir, ça dérape vite fait. Sardou a bien de la chance de dire un texte bien écrit. mais à ce propos, il serait bien qu’il articule car ça accroche et ça patine. Qu’Anna Gaylor hésite encore quelquefois, on ne lui en tient pas rigueur vu qu’elle a repris en urgence le rôle tenu par Françoise Bertin mais la star a encore un peu de boulot…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s