Pièces à l’affiche suite

Au programme: de la comédie avec Catherine Frot, excellente, dans Fleur de Cactus. De la prise de tête avec Carole Bouquet et Pierre Palmade dans Home. Marc Lavoine joue bien dans Le Poisson Belge, un très joli conte où l’on sourit , ce qui n’empêche pas de réfléchir. Chaplin prend vie avec Maxime d’Aboville (Molière meilleur comédien théâtre privé 2015) dans Un certain Charlie Spencer.

fleur de cactusFleur de Cactus au théâtre Antoine. Un boulevard des années 60 signé Barillet & Grédy, joué à l’époque par la pétillante Sophie Desmarets revient par la grâce de Michel Fau. Le dentiste (Michel Fau) est coincé. Pour ne pas se faire passer la corde au cou, il a raconté à sa très jeune petite amie qu’il était marié. Seulement voilà, pour pouvoir maintenant l’épouser, il doit divorcer… mais de qui ? Surtout qu’elle exige de voir l’épouse trompée. La secrétaire impeccable va faire l’affaire. Seulement ça se complique…
On rit et on s’amuse même si la pièce a un peu de mal à démarrer .  Catherine Frot se glisse avec efficacité dans le rôle de la femme coincée dans ses principes.. Et elle est tout autant à l’aise quand elle découvre la vie.

home1gHome de David Storey au théâtre de l’Œuvre est une pièce où la compréhension  n’est pas forcément l’important.  Nous sommes dans un asile. Des murs de béton brut, une table de formica, deux chaises. Deux hommes (Pierre Palmade et Gérard Desarthe, également metteur en scène) entrent et s’installent à la table. Ils parlent. Le temps pour les spectateurs est un peu long. Kathleen (étonnante Carole Bouquet) et Marjorie (merveilleuse Valérie Karsenti) arrivent. Il n’y a que deux sièges. L’arrivée des filles fait entrer un peu plus la vie sur le plateau. La pièce est un peu comme une œuvre d’art contemporain. Il faut un peu plus que la simple écoute pour pouvoir l’apprécier. Le programme vous donne des explications.  David Storey, lui-même dit «  Tant que vous restez cinglé, vous êtes en sécurité. C’est de ce genre de fantasme dont il s’agit dans Home. » Il ajoutait aussi qu’il trouvait son travail réussi quand il ne comprenait pas lui-même ce dont il s’agissait. Et bien là, ça doit être super réussi.

LE POISSON BEGE Photo Mouchoirs (libre de droits (c)Christophe Vootz)Le Poisson Belge de Léonore Confino à la Pépinière offre un joli rôle plein d délicatesse à Marc Lavoine. Un homme attend sur un banc. A ses côtés, une petite fille qui n’a pas la langue dans sa poche. Bientôt elle tape l’incruste chez cet homme râleur et bien seul. Improbable ? Pas forcément mais cela n’a aucune importance. L’intérêt est dans l’échange de ces deux personnages abimés par la vie qui ne font peut-être qu’un. Lui se sent femme, elle étouffe tant dans cette vie que des branchies lui sont venu. Une métaphore, un conte, une fable poétique pleine de charme. Une belle histoire, un beau texte original et le jeu nuancé des deux comédiens. Marc Lavoine (de plus en plus à l’aise au fur et à mesure, une belle surprise) et Géraldine Martineau (formidable) forment un duo plein d’alchimie et de complicité.

Un certain Charlie Spencer, Chaplin, de et mise en scène, Daniel Colas. 10 comédiens qui jouent plusieurs rôles pour raconter la vie de Charlot. La grande scène du théâtre Montparnasse devient plateau de cinéma des premiers temps du parlant. Nous sommes à Paris pour la sortie des Feux de la Rampe, flash back, nous partons pour L.A. où un jeune anglais révolutionne la comédie des tartes à la crème. Nous suivons Charlie dans son ascension, dans ses doutes, ses amours compliqués, ses démêlés avec la justice, le Maccarthysme… Maxime d’Aboville-Charlot, est formidable de justesse et de présence. Tous les comédiens de la troupe, Linda Hardy,( très convaincante Oona) et Béatrice Agenin, en tête, sont plus que des faire-valoir et participent à la réussite du spectacle. La reconstitution d’un film comique muet mettant en scène deux boxeurs dont Charlot, est une vraie réussite ! Intelligent, drôle et on en sait plus sur cet homme complexe qui aimait par-dessus tout sa liberté.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s