Rosalie Blum: un film au charme fou

Rosalie Blum est un film qui fait du bien. Adapté d’un roman graphique, de Camille Jourdy, (une BD) , le long-métrage de Julien Rappeneau dégage un charme fou, une poésie  délicate et donne du bien-être aux spectateurs. C’est tout? Ben non c’est drôle et touchant aussi.

ROSALIE_BLUM_affiche_def-751x1024Vincent Machot (déjà ça sonne pas très aventureux) est un coiffeur dans une jolie petite ville de province. Plutôt il a hérité de son père, un salon ringard et démodé et les clients qui vont avec. Ni beau ni moche, look pas très moderne, le garçon est affublé d’une mère castratrice (formidable Anémone) et un peu folle dingue qui joue avec des poupées mais est encore assez saine d’esprit pour faire tourner son fils en bourrique et l’empêcher de vivre sa vie.

Autour du lunaire et un peu naïf Vincent, il y a Marianne, une petite amie en pointillé, partie à Paris qui annule à chaque fois qu’elle doit venir en week-end. Heureusement son cousin Laurent, déluré, aimant les dames et plein d’énergie , le pousse à couper le cordon avec sa mère.

Un jour, Vincent (Kyan Khojandi) rencontre Rosalie Blum (Noémie Lvovsky) qui tient l’épicerie du village à côté. Cela va changer sa vie. Il est intrigué, sûr de l’avoir déjà vue. Troublé, il se met à la suivre chez elle, au café, au marché…voilà que sa vie se remplit grâce à une autre vie. Mais la filature n’est pas si discrète qu’il croit…Et puis il y a Aude, en rupture avec ses parents, qui va recevoir un coup de fil de Rosalie, sa tante qu’elle ne connait que très peu, elle aussi éloignée de sa famille pour de graves erreurs de jeunesse. Pour compléter le tableau, Aude a des copines fantasques et un coloc’complètement givré qui monte un spectacle de rue avec un chien qui joue un lion…il y a aussi un mini mais vrai croco, des sorcières, …et des tonnes de petits papiers rouges qui tombent.

Le film raconte l’histoire de 3 solitudes.Trois personnes abîmées par la vie qui vont se faire du bien en se lançant dans une aventure qui va d’abord pimenter leur vie mais aussi la changer pour le meilleur. Les personnages sont attachants avec leurs fêlures et leur folie. Ils vont chacun trouver leur chemin. Les comédiens parfaitement à leur place, jouent en demi-teinte,apportant humanité et sensibilité. Julien Rappeneau a concocté par petites touches une histoire d’Amour drôle et émouvante, une histoire de vies fragilisées mais qui se réparent les unes les autres.
Un vrai bonheur de film qui mine de rien, fait du bien à l’âme.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s