Ensemble: une pièce sur le vivre ensemble malgré

Avec la pièce Ensemble, l’amour filial envahit le Petit Montparnasse et enveloppe la salle, de ses contradictions mais aussi de sa chaleur, Un spectacle ancré dans la vie, pas mièvre et qui nous fait du bien.

Nous sommes en Italie, terre de la famille et de la mater familias. Vivent dans un petit appartement sans charme au 7e étage sans ascenseur, Isabella et son fils Miquelé. La mère s’accroche à son devoir et à son fils, retardé mental. Ils vivent l’un pour l’autre. On se demande d’ailleurs qui tient l’autre, Dans cette vie en autarcie où l’argent manque mais pas l’amour, débarque Sandra, la fille partie, sans laisser de nouvelles,10 ans auparavant. Une fuite pour exister et échapper à cette existence où tout tourne autour du frère.
ensemble-avec-logo-et-tpa-roseAujourd’hui elle a réussi sa vie professionnelle et aimerait que sa mère assiste à son mariage mais surtout pas son frère qu’elle placerait bien dans une maison spécialisée. Une demande que ne peut comprendre sa mère qui refuse de voir en lui un malade et encore moins un handicapé.

arriveront-ils au bout de leurs incompréhensions pour enfin pouvoir vivre ensemble?

La pièce ne donne pas de leçons ni ne croule sous les bons sentiments. Catherine Arditi incarne avec conviction et sensibilité cette mère un peu aveugle mais prête à tout pour protéger son fils, quitte à l’étouffer. La pièce tient beaucoup à son jeu direct et franc.
Sonia Palau, joue avec conviction la fille déçue par le manque d’attention de sa mère qui quémande son amour. Si elle pouvait à certains moments parler plus fort, ce serait parfait.
L’auteur, Fabio Marra donne vie à ce frère attachant, aux réactions surprenantes et quelquefois violentes.
Mention spéciale à Floriane Vincent qui apporte à son personnage, fraîcheur et gaieté.
Il ne se passe rien d’extraordinaire, on n’a pas un décor flamboyant ni des costumes chatoyants (ça non) mais les propos sonnent justes. A la fin quand la mère dit à sa fille « c’est pas grave. » Elle a tout dit. Catherine Arditi donne sa réplique simplement mais avec tellement de justesse que cela résonne mille fois plus qu’un long discours. Elle touche au coeur.
C’est une pièce sur le vivre ensemble malgré les différences, selon l’auteur. Je dirais plutôt que c’est une pièce sur le vivre ensemble tout court.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s