Nouveaux plats du Fouquet’s: du léger tendance et savoureux

Pour goûter les nouveaux plats élaborés par Pierre Gagnaire pour le Fouquet’s, (chef de cuisine Bruno Gueret) nous avons été conviés à déjeuner en compagnie de Jacques Garcia et Dominique Desseigne.  Le chef a mis au menu du quinoa et des plats sans gluten (il faut bien suivre les tendances) et a pensé que désormais les portions (sinon les rations) pouvaient être diminuées. Et oui la parisienne chic est fit, slim, thin…bref tout ce qui peut marcher en i…c’est à dire sans forme et ultra mince.

Le lustre fer forgé, dessiné par Jacques Garcia assez surprenant dans le contexte…

La serveuse, qui manifestement est du même gabarit que la parisienne, nous annonce que pour l’occasion, nous pourrons goûter à 4 entrées et 3 desserts, et que pour le plat, chacun en choisisse un et le partage avec un autre convive, ainsi, nous pourrions avoir une idée de chaque plat…
Ma consoeur d’en face refuse tout net. Elle déteste partager. Du coup nous choisissons chacun un plat. C’est vrai que c’est un peu particulier. Pour moi ce sera Cabillaud poché à l’huile d’olive  vinaigrette thaï au soja frais. Renseignement pris, le chef avait bien envisager de faire de petites portions mais cela ne le satisfaisait pas question cuisson et présentation.
Bon là ça ne fait pas bien présenté,  et pour cause je me suis servie des trois à la fois…

Les entrées arrivent. Nous nous servons comme à la maison directement dans les plats…et avec nos couverts vu que personne n’a pensé à mettre des cuillères de service… je suis un peu surprise mais comme personne ne dit rien, je me tais. C’est peut-être la mode.
Crevettes roses, avocat, pamplemousse Mimosa, simple et un peu régressif, tartare de thon rouge et bar, très frais, pince de King Crabe royal bok- choy vapeur, mayonnaise au wasabi, bien goûtu. Mais ce que je préfère c’est l’entrée chaude, calamars, chorizo, aubergine.
En plat, mes voisins ont choisi le Croque-Monsieur Noir Fouquet’s entre le saumon froid à la parisienne , mayonnaise aux herbes et le suprême de volaille fermière au saté , épeautre, frégola, oignons doux.
La cuisson du cabillaud est impeccable, le soja, croquant et parfait pour ma ligne. Je pique dans l’assiette d’à côté un carré de croque-monsieur au charbon végétal, aubergine et chèvre frais, vraiment délicieux.

Au dessert, la sémillante serveuse apporte 3 saladiers toujours sans cuillère se service. Devons-nous prendre nos cuillères à dessert? Là, je m’étonne: « mais c’est un nouveau concept? » Vu le prix des assiettes (que je ne paye pas) j’apprécierai que le service soit à la hauteur de la notoriété… La consoeur, elle aussi, s’étonne et demande une cuillère que l’on nous apporte sans même être étonné de notre requête. Cela ne nous pas empêchés de savourer la compote de pêche à la verveine, crème de cheesecake grenadine et sorbet groseille, mousse de lait de coquelicot, (un dessert),  ainsi que le sorbet framboise arrosé d’eau de vie, panna cotta rose. Tous les deux sont super bons! Slurps. Je n’oublie pas le saladier de fruits rouges enrobés de coulis mais je reprendrais bien des précédents… désolée, pas de photos, j’ai pensé à manger avant de photographier contrairement à mes e.collègues…

Les prix sont à la hauteur de la renommée de la maison et de la délicatesse des plats. En baisse par rapport aux précédents prix.
Entrées entre 14 et 34€ ;  ; poissons et viandes de 26 à 52€ ; desserts à 16€. Le soir, un menu entrée, plat, dessert, 58€.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s