Expo: Bourdelle et l’Antique, une passion moderne

Mardi 3 octobre, j’ai passé une super journée à découvrir le Musée Bourdelle où je n’avais jamais mis les pieds (honte à moi) et j’ai participé à une dégustation chez Pétrossian à l’occasion du lancement d’un nouveau produit, (dont je reparlerai) « Talisman ».  Il y a pire comme journée! Suivez-moi sur les traces des oeuvres de Bourdelle liées à l’Antiquité. Surprenant et monumental!

Le lieu, au coeur de Montparnasse, est atypique: entouré d’immeubles modernes, dans une petite rue calme et sans intérêt particulier, l’atelier du sculpteur Bourdelle transformé en musée, accueille ses visiteurs avec des statues énormes dans un jardin plein de verdure. Hors les collections permanentes, a lieu jusqu’au 4 février Bourdelle et l’Antique, une passion moderne. On n’y voit pas que des statues mais également des esquisses, des études, des tableaux, des photos.
De même il n’y pas que des oeuvres de Bourdelle mais aussi de ses contemporains, Picasso, Matisse, Cézanne, Modigliani, Rodin, Brancusi…. Et oui, la création ne vient pas de nulle part, elle puise ses inspirations dans le passé tout autant que dans le travail des contemporains. Pas de plagiat là-dedans, juste une façon d’aspirer ce qui flotte dans l’air pour se l’approprier et développer sa  propre voie.

Héraklès

Le début de l’exposition  nous propose un côté classique même académique du sculpteur et puis au fil des années, sa vision se fait plus épurée et ses oeuvres se font plus fortes.

150 oeuvres  évoquent ce parcours qui parle de spiritualité via l’évocation du mythe qui habite le sculpteur. Elles parlent aussi paradoxalement de la chair et de la représentation du corps. Il ne s’agit pas que de refléter la vérité mais de transmettre la force, l’érotisme, la vie de ces corps de dieux ou de héros. Héraklès, Apollon, Pallas, Pénélope, le Centaure… autant de représentations mises en scène, si modernes et si antiques.  


Les trois baigneuses Paul Cézanne

L’intérêt magique de cette exposition est l’interaction qui est montrée entre les oeuvres d’autres artistes et ce chemin souvent constaté en art, le retour au brut, à l’archaïsme des formes, pour encore plus d’intensité. C’est passionnant. Même si l’antiquité n’est pas votre tasse de thé, les oeuvres à elles seules valent le déplacement.
Le Fruit

Merci à Jérôme Godeau, l’un des conservateurs du musée qui est un puits de science et qui vous explique avec clarté, précision et une foule de détails ( y compris coquins) une exposition à la fois ambitieuse et à la portée de tous.
Des ateliers sont organisés pour les familles sur la mythologie, et d’autres sont dédiés spécifiquement pour les enfants de plus de 8 ans

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s