Salon de l’agriculture suite, la visite

C’est bien de l’annoncer, mieux d’en parler après y être allé. Petit périple au salon de l’agriculture … et je n’ai pas croisé Emmanuel pourtant il était là!

J’ai commencé par le pavillon 3 , celui des 13 régions françaises où les landais attaquaient à l’omelette le petit-déjeuner. En attendant 12h et les copines, j’ai fait un tour au milieu des nougats, vins, saucissons, gaufres…et j’ai acheté un miel de châtaigner du Morvan et un chorizo du pays basque.

Arrivée de la première copine et petit tour par le pavillon 2 où se trouve la basse-cour. Coqs fiers et arrogants aux couleurs chatoyantes, lapins des Flandres énormes, poules bizarres aux plumes bouclées, ou mousseuses comme des poils, de vraies poulettes prêtes à défiler pour la fashion-week! Karl n’a  qu’à bien se tenir. Et elles, sont bien dodues!

Direction le déjeuner Chez les Landais au pavillon 3 stand 25. Au menu concocté par le chef Florent Carle , servis dans une caissette en bois, un oeuf parfait (qui pour moi manquait un peu de cuisson) avec légumes bio confits des fermes Larrère et vinaigrette de colza. Pour suivre, j’ai choisi plutôt que le parmentier de canard-manchon crousti-duck (ferme du Brougnon), la poitrine de cochon prince noir de Biscay (ferme La Bruyère) en deux façons  super fondantes et croustillantes, le tout accompagné d’un verre de vin rouge léger avec du corps super agréable du domaine de Laballe. Je n’ai pas été fana du dessert aux amandes.
A côté de nous, le burger angus au fromage de brebis des Pyrénées,  les planches de charcuterie et le pot foie gras semblaient régaler les voisins pendant que les bandas se faisaient entendre!
Pour finir, j’ai voulu goûter l’armagnac du domaine de Laballe: un de 21 ans d’âge à la robe ambrée foncée et aux saveurs de café (mon préféré) et un de 5 ans d’âge au goût forcément moins prononcé mais agréable en bouche. Je sais que les digestifs ne sont plus à la mode mais celui-ci est très délicat, pas du tout casseur de pattes! Il ne manquait qu’un chocolat noir pour parfaire la dégustation. Merci aux landais de leur invitation.
Si vous voulez en savoir plus sur le breuvage, le vendredi 2 mars est organisé sur le stand « Armagnac is back », des animations et autres recettes de cocktail autour de l’Armagnac.

Ensuite nous sommes partis voir les vaches et autres cochons pavillon 1. Des cloches, des moutons, des taureaux (1t3…), des vaches laitières, normandes, bretonnes, Aubrac, prim’Hoslstein, … des beautés aux pis rebondis. Et ça et là des concours et des démonstrations. Les pauvres cochons noirs, rose, à pois (si, si)  étaient face à leur destin… le stand Fleury-Michon….

Ensuite, nous continuons par le pavillon 2 et les chevaux, poneys… puis le 4 avec les produits et animaux du monde. Les olives italiennes, les gâteaux marocains, les produits brésiliens, côtoient les dromadaires et autre chameau.

J’ai abandonné là car la foule était nombreuse et j’en avais plein les pattes!

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s