Expo au Musée Bourdelle: maîtres et élèves au travail

Jusqu’au 3 février 2019, le musée Bourdelle présente une exposition très intéressante sur la sculpture côté coulisses. On y découvre le maître et les apprentis au travail dans l’atelier.

                            photos V.Guichard

Comment Bourdelle transmet son savoir, sa technique et comment il pousse ses élèves à devenir eux-mêmes des artistes.
Des photos, des oeuvres de Bourdelle, Rodin, Giancometti, Richier…, des études… autant de matériel qui concourt à la création et à l’élaboration d’une oeuvre.

Quand j’admire une oeuvre, j’aime à en voir les étapes dans des études, des dessins, des croquis, des plâtres…pour comprendre le cheminement de l’idée à la réalisation. Dans cette exposition intitulée Transmission/Transgression, vous verrez qu’en art, maîtres et élèves sont proches. Les apprentis peuvent devenir des modèles et des sources d’inspiration pour le maître.

L’exposition met aussi en lumière les praticiens, ceux à qui le maître confie l’élaboration d’une oeuvre sous ses directives. Pas question de suivre son idée pour eux. L’artiste c’est le maître!

On suit Bourdelle, élève puis maître dans son atelier et dans celui de la Grande Chaumière où il enseigne. 165 oeuvres, sculptures, dessins, photos, illustrent les rapports proches et quelquefois conflictuels entre le maître et les artistes en devenir.
Bourdelle a formé 500 élèves en quarante ans, venus du monde entier. Ils ont à leur tour porté ses enseignements à d’autres étudiants dans leurs propres pays.

Ce qui frappe dans ces photos, ce sont les élèves rassemblés autour du maître et le fait qu’ils ou elles servent aussi de modèles et inspirent le maître. Il y a collaboration et entraide dans ce lieu d’étude et de transmission.
L’une de ses élèves venue d’Athènes, deviendra sa femme, Cléopâtre Sevastos.  Elle renoncera après sa mort à devenir sculpteur pour entretenir et faire perdurer l’oeuvre de Bourdelle. 

Mais devenir un artiste nécessite aussi la transgression. On suit deux parcours de sculpteur: Germaine Richier et Alberto Giacometti qui aimait à se disputer avec Bourdelle. 

Un joli voyage dans la création et l’inspiration. Pour ne pas oublier la technique, un module créé pour l’exposition présente la technique de la taille de la pierre par le procédé de la mise aux points.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s