Rentrée théâtrale: des reprises et une nouveauté pour commencer

Les nouveaux spectacles s’annoncent avec son lot de têtes d’affiche (Daniel Auteuil, Le Malade Imaginaire, au théâtre de Paris, Me Dupond-Moretti à la Madeleine, Dany Boon et Valérie Bonneton au théâtre Antoine,. François Berléand, Michèle Laroque, ..) Je vous recommande, en attendant les nouveautés quelques reprises à ne pas rater. Des succès garantis!

André Dussolier reprend Novecento au théâtre de la Porte Saint Martin. Si vous ne l’avez pas vu au théâtre du Rond-Point ou au théâtre Montparnasse , ne le manquez pas. L’histoire de ce pianiste atypique des années 30, né sur un paquebot et qui y passe sa vie, est formidable. Le comédien l’incarne merveilleusement au rythme du groupe de jazz qui l’accompagne.

Au théâtre du Ranelagh, Thomas Le Douarec remonte son adaptation intelligente et très réussie du roman d’Oscar Wilde, Le Portrait de Dorian Gray. Le décor tout en boiseries du Ranelagh est un écrin parfait pour cette pièce. La salle historique va ajouter à l’ambiance intimiste de l’histoire. Ici pas de star mais une troupe en harmonie.pour porter l’esprit et l’histoire intemporelle de l’auteur. A voir.

Au tout nouveau Théâtre Lepic à Montmartre, Salomé Lelouch, la maîtresse des lieux a choisi J’aime Valentine mais bon… pour inaugurer la salle toute neuve. Ce spectacle de
Rudy Milstein avec lui-même, Agnès Miguras, Farid Bouzenad, est plein de fraîcheur et totalement en phase avec la mentalité des jeunes d’aujourd’hui, qui pratiquent les sentiments un peu en dilettante… Dur de se trouver et de savoir qui on est, qui on aime et pourquoi on l’aime… Que de questions pour un seul homme!

Idal, d’origine juive mais bon, , se pose des questions ou pas assez ou pas les bonnes, enfin il essaye de trouver une voie. Il part en Amérique bien qu’il ne parle pas anglais, il rentre en France, fréquente Valentine, qui n’est pas juive et qui aime bien retrouver son ex, Marc qu’Idal n’aime pas. Bref Idal raconte et se raconte en compagnie de Valentine, de Marc et des spectateurs.

Si on s’amuse aux situations et on rit aux dialogues, la pièce est une comédie de moeurs de notre époque. La mise en scène de Michaël Chiranian est pleine d’inventivité et de fluidité dans les enchaînements de scènes. La conception du décor modulable est originale. Tout plein de petits plus qui concourent au succès.

Un spectacle qui plaira aux jeunes et à leurs parents !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s