Spectacles en cadeau: Guys & Dolls et Le Tour du Monde en 80 Jours

Les fêtes des mères et des pères s’annoncent avec la sempiternelle question: quoi offrir pour faire plaisir? Si on ne veut pas faire plaisir c’est vite fait sinon il faut se creuser la tête pour un résultat pas toujours au top… je suggère deux spectacles (en plus de ceux déjà évoqués) complètement différents mais avec le même point de départ, un pari a priori difficile à gagner: la comédie musicale Guys & Dolls au théâtre Marigny et l’hilarant Tour du Monde en 80 jours au théâtre des Mathurins.

Si vous voulez la jouer classique mais raffiné, musical mais dans les règles de l’art, optez pour Guys & Dolls: Nouvelle puis comédie musicale et enfin film, sorti en français avec le titre , Blanches colombes et Beaux messieurs.

Nous sommes dans les années 50, dans les bas-fonds où truands en chapeau mou et costume rayé croisé, danseuses et petites frappes sont chez eux. Dans le quartier mal famé, on y trouve aussi des flics qui font la chasse aux tripots clandestins et des missionnaires en quête de sauver des âmes. La jolie et tenace Sarah Brown ne désespère pas de ramener dans le droit chemin ces messieurs qui ne pensent qu’à jouer, à boire et à voler son prochain. L’un d’eux Sky Masterson est un séducteur qu’aucune fille ne retient. Il se lance dans un pari risqué: séduire Sarah et l’emmener dîner à La Havane. Va-t-il y parvenir? Il va bientôt s’apercevoir que les blanches colombes ne sont pas pour autant des oies blanches… et que les durs ont aussi des coeurs.

Orchestre en live, décor stylisé, numéros de groupe, chansons en choeurs explosifs et duos intimistes, tous les codes de la comédie musicale classique sont respectés. Une mise en scène au cordeau et des comédiens chanteurs danseurs rompus à l’exercice, nous plongent dans les années 50. L’humour n’est pas oublié et le surtitrage en français nous permet de suivre parfaitement les dialogues et les paroles. C’est un spectacle gai et enlevé. Les amateurs de comédie musicale s’y retrouveront et les autres découvriront!

Au théâtre Marigny, flambant neuf, tout est chic. Du noir vous attend dans le hall avec les noms de compositeurs ou d’auteurs de livrets d’opérettes et autres « musicals », dans la salle, le rouge des fauteuils et du rideau répond au doré des moulures, tandis que le restaurant Costes vous tend sa carte mi-chèvre, mi-chou et que Molière (rose) a été relégué au sous-sol près des toilettes. Tout est dit. Marigny est dédié désormais aux spectacles musicaux. Jean-Luc Choplin ex-directeur du Châtelet et de la Seine Musicale dirige le lieu. Je m’en réjouis, il a redonné à Paris ses lettres de noblesse à la comédie musicale américaine que j’adore. Mais bon l’atmosphère est chic mais pour l’instant, sans âme.

Si les parents ont aimé Le Splendid à la grande époque, si vous avez des ados, si vous aimez le décalé, le foisonnement des situations, des dialogues échevelés et de l’imagination dans une mise en scène à fond la caisse et une scénographie efficace, bref si vous avez envie de rire à gorge déployée et de sortir heureux et remonté à bloc d’un spectacle, Le Tour du Monde en 80 Jours d’près Jules Verne et complètement dynamité par Sébastien Azzopardi et Sacha Danino, est pour vous!

C’est simple, c’est à mourir de rire! Et ça fait 10 ans que ça dure en passant d’un théâtre à l’autre avec quelques intermittences.
Je rassure les classiques, l’histoire est bien là: à la suite d’un pari, Phileas Fogg, gentleman jusqu’au bout des gants, s’engage dans le pari fou de faire le tour du monde en 80 ajours accompagné de son serviteur français Jean Passepartout et suivi d’un policier qui le croit coupable d’un vol, Fix. Un décor unique et modulable, des vidéos poétiques et des lumières esthétiques, le tour est joué, vous êtes avec Philéas à traverser le monde. Dans ce voyage, les deux compagnons vont rencontrer quelques tribulations et personnages croquignolets.


Ils sont cinq comédiens (Sébastien Azzopardi, Pierre Cachia, Erwan Creignou, Margaux Maillet et Benoît Tachoires et le rideau qui compte bien pour un personnage)  à enchaîner les scènes et les effets, les costumes et les répliques. Ca défile pendant 1h40 et on rit pendant tout le spectacle aux mines trop drôles d’Erwan Creignou qui change de personnage (Ah le consul), comme de chemise,
comme tous ses camarades de troupe, et aux dialogues qui mélangent le 19e siècle et aujourd’hui. Vous aurez droit aux embouteillages parisiens, à Madame Macron, et à toutes les infos du jour revisitées façon Jules Verne ….ou l’inverse. Du coup le spectacle change tout le temps.
Tout le monde rit, même les enfants, qui adorent les extravagances et les anachronismes. Le autres comprennent allusions et double-sens.

Courez au Théâtre des Mathurins, à partir du 16 mai. Vous ne le regretterez pas!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s