Archives de Catégorie: CA VAUT LE DETOUR

sorties, musées, expos, spectacles…

Novecento: il court, il court Dussolier

André Dussolier monologue comme personne. Après Les Athlètes dans leur tête, il a co-adapté et mis en scène Novecento, un texte de Alessandro Baricco,  l’histoire d’un pianiste qui n’est jamais descendu du Virginian, un transatlantique des années 30. Bien qu’il soit le seul comédien du spectacle, il n’est pas seul. Le comédien joue avec le public et surtout les musiciens et la musique de jazz qui accompagne le texte.
Après l’avoir joué au Rond-Point en 2016, malheureusement interrompu pour cause de blessure, André Dussolier a repris le spectacle en septembre 2017 et le prolonge au théâtre Montparnasse jusqu’en janvier. Ne manquez pas ce 
régal de texte et de jeu.

Novecento est né sur le Virginian en 1920 et n’en ai jamais descendu. Devenu pianiste hors pair et même le plus grand du monde, son univers est le transatlantique qui ressemble en réduction au monde tout entier. Misère et richesse, bonheur et peines rythment le voyage. André Dussolier incarne un trompettiste devenu le meilleur ami de Novecento et nous conte son histoire.

Il nous fait voyager du pont des troisièmes classes à la salle de bal des premières, en passant par la salle des machines. Il fait vivre son amitié avec Novecento et sa personnalité atypique. Le pianiste n’a pour credo que la musique, la mer à l’infini et la liberté. C’est un pur. Rien d’autre ne lui est indispensable, même pas de descendre à terre…

Le texte est travaillé tout comme la mise en scène moins sobre qu’il n’y parait. A la fois, accessoire et personnage, la passerelle est un décor à elle toute seule avec en fond scène des projections situant l’action et habillant l’espace. Dussolier court, monte, descend,

Cette fable pleine de poésie et d’humour nous entraîne à la suite du trompettiste au gré des notes douces ou enlevées du quatuor. Un moment entre parenthèse. 

Un bémol: André Dussolier parle par moment hyper vite  et même en étant très attentif et avec une audition parfaite, on rate forcément des subtilités.

 

 

 

 

Publicités

Thé et calendrier au Palais des Thés

Au tour du Palais des Thés de lancer son calendrier de l’Avent version thé.

Tout de doré vêtu, ce calendrier joue sur la carte festive. 24 mousselines de thé ou infusion à découvrir. Rooibos, thé vert, thé noir, provenant de la Chine, de l’Inde, du Japon. Un cadeau pour les dîners d’avant Noël à offrir pour changer de la bouteille de vin ou des fleurs qui sont périssables… 23€

Autre calendrier à découvrir, celui de la Compagnie Coloniale

En passant

Si vous ne connaissez pas Stomp et si vous avez toujours eu envie de taper sur quelque chose (plutôt que sur quelqu’un) et d’en sortir de la « musique », direction les Folies Bergère du 7 au 24 décembre. J’ai vu ces … Lire la suite

En passant

Au théâtre de la Michodière, Tant qu’il y a de l’amour, est une comédie pure et très drôle menée tambour battant par des pros du genre: Marie-Anne Chazel (la femme), Patrick Chesnais (le mari) et Laurent Gamelon (l’amant). La mise … Lire la suite

En passant

Comme je l’évoquais dans un précédent sujet, je suis allée à la présentation au Loyal Café,  des nouveautés de Noël de la plus ancienne compagnie de thé française, la Compagnie Coloniale. Au menu, 3 séries limitées dans le temps: Thé … Lire la suite

En passant

2 Comédies Musicales à l’essai: Grease, est un spectacle délicieux où la jeunesse, la fraîcheur et l’insouciance éclatent. C’est léger, gai et souriant. Jésus, est un spectacle lent et même un peu lénifiant. Le troisième opus de la trilogie biblique … Lire la suite

En passant

Jeudi 19 octobre, je suis allée à la présentation des nouveaux-thés et coffrets de fin d’année de La Compagnie Coloniale. Le rendez-vous a eu lieu dans un café moderne et clair à deux pas de la place Clichy: Le Loyal … Lire la suite