Archives de Catégorie: Uncategorized

Pièces rentrée 2017 : du rire et de la nostalgie

J’ai vu quelques pièces de la deuxième saison. Au programme, des rires, de la profondeur et des paroles…qui s’envolent!

Silence on tourne au théâtre Fontaine: quand le théâtre fait son cinéma et que Patrick Haudecoeur (et Gérald Sibleyras) s’en mêle, le tournage dérape. La troupe mérite l’oscar de la plus ringarde équipe de film au plus grand plaisir des spectateurs !

silence_affiche_webChacun a un rôle bien défini : le réalisateur est amoureux transi de la jeune première, la jeune première ambitieuse et folle à lier, amoureuse de l’assistant qui lui, rêve de monter son scénario. Le producteur perd des sommes folles au poker et trompe sa femme, riche et comédienne principale du film, l’acteur principal est nul et se croit un charisme dévastateur, …et les spectateurs sont les figurants. Tout cela tourne très bien ou très mal puisqu’évidemment le tournage va déraper et avoir bien du mal à avancer. Plein de trouvailles de mise en scène et une super bonne idée : l’acteur principal de seconde zone a un problème majeur : il prend tellement la lumière qu’il en prive ses partenaires…qui ne le voient jamais. C’est hilarant.
De très bons musiciens mettent l’ambiance avec banjo, claquettes et percussions entre les actes.
C’est bon enfant, bien fait, gai et très drôle.

Hôtel des Deux Mondes au théâtre Rive Gauche : Eric-Emmanuel Schmitt reprend l’une de ses pièces emblématiques sur la vie et la quête de sens. Un spectacle profond et loin d’être pesant. Un conte sur l’envie de vivre.

vz-3c213218-8832-4c5b-b854-3bf29c63e641Julien arrive par un drôle d’ascenseur dans, ce qu’il croit être un hôtel. Les jeunes concierges tout de blanc vêtus, ne parlent pas mais sourient beaucoup. Les autres pensionnaires des lieux, eux, voient ça comme un hôpital ou une maison de repos, dirigée par un médecin. Ils racontent à Julien comment ils sont arrivés là. Là, c’est entre deux mondes, un temps entre parenthèse entre ciel et terre qui leur permet de voir leur vie autrement, s’ils en sont capables.
vz-f69824a4-24c8-4b0c-8658-149330b1e695Les hôtes sont bien différents : Marie (Michèle Garcia, généreuse) est femme de ménage, Delbec (Jean-Jacques Moreau, parfaitement odieux) est « président », il a du pouvoir…mais pas ici, et puis il y a le mage Radjapour (Jean-Paul Farré, impeccable dans la drôlerie comme dans la sensibilité) qui attend depuis longtemps que son sort se décide. Tous se posent une question : l’ascenseur qu’ils emprunteront pour partir montera-t-il ou descendra-t-il ?
Julien (Davy Sardou, irréprochable), jeune homme désabusé, est intrigué puis enjôlé par la belle Laura (pétillante Noémie Elbaz), pleine de vie malgré ses handicaps. Certains s’aideront, changeront, d’autres resteront comme ils étaient, « avant ».
Anne Bourgeois offre une mise en scène chaleureuse et imaginative. Un excellent spectacle dont on ne sort pas si facilement pour peu que la vie nous importe.

Les discours dans une vie au théâtre de l’œuvre : une pièce originale par sa construction, où tout le monde peut se reconnaitre. Laurent Chalumeau trace la vie de deux amis à travers les discours que l’un et l’autre, tour à tour, prononcent lors des différents évènements marquant de leurs existences : mariage, baptême, pot de départ (très réussi), re-mariage, souvenir…

les-discours-dans-une-vie-2748-image-0x1200La suite de discours est un peu déstabilisante au début. Ce n’est pas vraiment une pièce, ce n’est pas non plus un monologue ni un duo… Puis au fur et à mesure des interventions, on suit le fil rouge des parcours des deux hommes qui nous renvoient aussi aux années 80, 90 et 2000. La musique, les costumes sont des personnages incontournables de ce kaléidoscope de fragments de vie.
On s’attache aux personnages malgré des discours inégaux. Et si Pascal Demolon impose sa verve, Samuel Le Bihan apporte plus de nuances à son interprétation.

En sortant, on se dit qu’on apportera plus de soin à nos futures interventions… et plus d’écoute à celles de nos amis… car elles sont plus parlantes qu’on ne croit.

 

 

Pour créer une ambiance romantique pour la Saint Valentin

Jetez un oeil sur mon article  sur le site http://www.toutpourlesfemmes.com si vous désirez des conseils bien décalés pour créer une ambiance romantique à la maison!

 

 

 

En passant

Au 19  de la rue des deux Ponts sur l’île Saint Louis, s’est ouvert en juillet un nouveau concept store lifestyle baptisé Upper. Sur trois étages sont proposés, mode, design, restaurant, bar et espace de co-working. Un lieu tendance dans un … Lire la suite

Tous au marché avec les chefs le 25 septembre

allons-au-marche-2016Relais & Chateaux organisent le 25 septembre à l’occasion de la journée de la gastronomie, l’opération Allons au marché.  A Paris, c’est au coin de l’avenue Trudaine et de la rue des Martyrs qu’a lieu la rencontre des chefs et de leurs maraîchers.

Hélène Darroze, Olivier Barbarin, Julien Dumas, Michel Kayser, Nicolas Pourcheresse, Nicolas Magie, Xavier Mathieu ou encore Jean Sulpice  feront leur marché puis, cuisineront sur place. Vous pourrez ensuite déguster leurs cuisine.

Des activités pour tous sont organisées comme la fabrication de smoothies, la customisation de cabas ou la façon de constituer un jardin potager.

Image

Flag_of_France.svg

Dimanche au château de Champs sur Marne

Le Château de Champs, monument national,  est à 30 minutes de Paris quand ça roule sur la A4 à Champs sur Marne pas très loin de Marne La Vallée. Petit village de région parisienne entre grand Paris et campagne de la Brie. Un parc gratuit et une visite d’une heure dans un château du 18e siècle joliment meublé et très bien restauré qui fut loué par la marquise de Pompadour.

2015-09-27 14.23.20En ce dimanche radieux, je suis partie avec une copine, direction notre visite annuelle de château, histoire de se croire châtelaine pendant quelques heures.

2015-09-27 17.44.59Passé la grille monumentale et lu les interdits pour le parc, nous allons sur la gauche à la billetterie-boutique. 7,50€ l’entrée. Nous entrons par l’entrée principale au centre de la façade du château. Un grand hall donne dans un vestibule en rotonde, devenu salon. La visite commence.

2015-09-27 13.31.08Il n’y a qu’à suivre la signalétique et lire les tablettes mises à disposition des visiteurs dans chaque pièce.

2015-09-27 13.35.51 2015-09-27 13.40.10 2015-09-27 13.32.52 2015-09-27 13.44.52 2015-09-27 13.46.23 2015-09-27 13.48.21 2015-09-27 13.55.12 2015-09-27 13.56.15 2015-09-27 14.01.30 2015-09-27 14.04.05

D’un côté les pièces de réception: fumoir, billard, salon chinois, salon rouge, un ravissant cabinet en camaïeu bleu, salle à manger. De l’autre côté, chambre, couloir des offices pour les domestiques, salle à manger des enfants (anciennement salle de bain).

2015-09-27 14.10.28Au premier étage, sur le même plan, un salon de musique en rotonde, la chambre bleue et deux autres pièces en enfilade forment un appartement, une chambre d’honneur pour les hôtes de marque (impressionnante même si je n’y dormirais pas…), un salon d’angle ancienne chambre est devenu un bureau par l’un des derniers propriétaires, 2015-09-27 14.06.59la chambre de monsieur et madame où ont séjourné une nuit le général de Gaulle et sa femme. A sa suite, un boudoir, une salle de bain…


Le tout compose un château à taille humaine avec des pièces hautes de plafond mais pas trop grandes, assez chaleureuses. On se voit très bien jouer au tric-trac, écrire son courrier sur les bureaux en marqueterie précieuse, lire à l’abri des porcelaines chinoises qu’appréciaient les Cahen d’Anvers,  moins dîner dans  la salle à manger un peu froide.
Les explications sur les tablettes sont simples, complètes et courtes. On aimerait un peu plus de renseignements sur tous les objets mais l’essentiel est dit.

2015-09-27 14.26.45La vue sur les jardins est magnifique. Le parc est un îlot historique au milieu d’un écrin minéral. Au loin dans la vallée on aperçoit les immeubles, le paysage habituel et contemporain d’une région parisienne laborieuse.2015-09-27 14.02.54

13h30, il est temps de se restaurer. Le clos du château au 36 rue de Paris face au château nous plait. Menu du dimanche, 25€ sur une ardoise. Ma copine Annick choisit Mousseline de poisson suce crevettes, j’opte pour un feuilleté de boudin noir, compotée d’oignons
. Pour suivre, un demi coquelet gratin de purée, et pour moi, je n’ai peur de rien, andouillette au brie, haricots verts. Pour finir en gourmandise, crème brûlée et carpaccio d’ananas (pas assez mûr) glace citron.

Et hop on repart vers la capitale sans voiture pour une journée.

Je peux conduire, nous avons bu de l’eau pétillante!!

On a passé une belle journée ensoleillée d’automne, entre copines, à se prendre pour Stéphane Bern, voire de la Pompadour (c’est un peu pareil)! Que demande le peuple?

Festival 2 Valenciennes festival cinéma

Parisienne à Paris se délocalise!

En route pour le festival 2 Valenciennes, je prends le train tout à l’heure pour faire partie du jury Documentaire!