En passant

Aux portes de Paris, j’ai découvert un restaurant très sympathique à Maisons-Alfort: Le Charentonneau: des prix abordables pour une cuisine bourgeoise soignée.

Le 24 décembre à midi, j’ai fêté un premier Noël dans un restaurant qui a la prétention de régaler ses convives avec de bons produits frais. Dehors, un banc de l’écailler promet des plateaux de fruits de mer que l’on peut même emporter. A l’entrée un beau comptoir vous accueille dans un décor de néo-bistrot, clair et accueillant. 

A la carte, des mets classiques avec une pointe de modernité présentés simplement: en entrée  croustillant de gambas au gingembre, timbale de crabe pommes granny et guacamole, St Marcellin rôti et jambon de Vendée. En plat, Chateaubriand Angus, ris de veau aux morilles, filet de lieu jaune sauce chorizo,…
A midi, la formule sur ardoise est à 19€ (entrée, plat, café ou plat, dessert, café) , le soir, un menu entrée, plat, dessert, vin, eau minérale, café, à 40€.

Déjeuner de veille de fête oblige nous avons été très raisonnables en évitant les desserts mais cela ne nous a pas empêchées de passer un bon moment savoureux. La patronne est aux petits soins pour ses clients qui sont aussi bien des couples que des familles.

 

Publicités
En passant

Depuis quelques années, le papier peint revient en odeur de sainteté dans les maisons de caractère. Fini le total look pour une pièce ou un couloir. Vous avez le choix de mettre en valeur un mur, un côté, de jouer avec la profondeur et la hauteur, d’associer l’uni et le décor, le panoramique ou le graphique, la couleur ou le noir et blanc…Le même motif rend complètement différemment selon la teinte et la nuance.
Au show-room de Au Fil des Couleurs dans le 6e, j’ai eu le plaisir de découvrir les nouvelles collections des marques que le lieu distribue.

Au fil des couleurs s’illustre par sa 4e collection de panoramiques inspirées par la nature. Ciel, paysage, fleurs, ces panoramas ouvrent une fenêtre dans votre intérieur. La panoramique peut s’ajuster à vos murs, se diviser ou se conjuguer à l’uni.  45€ le m².

La marque suédoise Rebel Walls crée des décors sur mesure. Elle met l’accent sur le caractère de ses revêtements de murs et propose même au client de dessiner son propre papier peint.
Sa collection Home passe en revue, entrée, séjour, chambre… en 30 décors muraux qui collent parfaitement à l’ambiance de chaque pièce. Oiseaux de paradis, imitation bois, marbre, brique, paysages, cartes du monde, panoramique, raku craquelé,…

Chez Boras Tapeter, leader de la fabrique de papier peint, la collection Scandinavian Designers Mini plutôt destinée aux chambres d’enfants, puise son inspiration dans la patrimoine culturel scandinave pour les enfants. La marque a repris des motifs de dessinateurs pour la jeunesse, des motifs créés par les designers des années 30 à 60, des jouets de la marque suédoise Brio…Teintes pastels ou franches, oursons, leçon de choses, frise, train en bois habillent les murs.

Cole & son fait du neuf avec du déjà vu avec la collection Icons: ces motifs iconiques sont retravaillés dans d’autres couleurs. Palm jungle en vieux rose, graphique, arbres avec Woods, Miami en teinte pastel ou noir et blanc qui s’apparente presque à une BD, Flamingo, …

Sandberg cultive sa production artisanale avec sa collection Oas. Des fleurs , du graphisme, des teintes pastels ou plus sombres entre chien et loup.

Et pour agrémenter le décor, il faut bien quelques meubles et objets. J’ai découvert une marque que je ne connaissais pas, Hamilton Conte . Son showroom  est 50 rue de Babylone dans le 7e. C’est une marque de mobilier et d’accessoires qui affiche une variété de styles et de culture. On y mélange Art déco, années 50 et 70.  La production des meubles et objets reste artisanale. 

Ross Hamilton Englisbe & Fabian Pellegrinet Conte, les créateurs

Pour en revenir au doré, vous en trouverez beaucoup dans les bibelots ( abeille à poser, cendrier de table), tables basses, appliques et suspensions.

Les designers travaillent en majorité avec des professionnels comme des architectes et décorateurs et sont très souvent sollicités pour la déco d’hôtels ou de sociétés.

C’est beau et racé, dans l’air du temps, mais rien de très original ou de caractère qui se démarque de ce que l’on a l’habitude de voir.

 

 

 

 

Slava’s snowshow: attention ça va souffler!

Dans la nouvelle salle de la place d’Italie, le 13e art, qui a remplacé l’ancienne salle de cinéma, a débuté mercredi 13 décembre le spectacle de clowns russes Slava’s snowshow. (jusqu’au 7 janvier) Le moins qu’on puisse dire c’est que cela décoiffe au propre comme au figuré! C’est beau, touchant et drôle et aussi complètement déjanté. Ils sont fous ces russes!

Le Slava’s snow show est impossible à raconter.
Entre en scène un personnage  au nez rouge, barboteuse jaune et pantoufles poilues rouges, Assisyai. Il tient une corde qu’il va se mettre autour du coup.  Puis il tire la corde et à l’autre bout arrive un autre personnage qui lui aussi a une corde autour du coup. Surréaliste.

Puis débarque une tribu bizarre vêtue de grands pardessus verts avec mitaines et nez rouges, coiffée de chapka aux oreillettes démesurées et très expressives… S’en suit des saynètes mettant en scène ces personnages à la fois potaches, touchants et très drôles. On ne sait d’où ils viennent mais ils ont gardé, c’est sûr, leur âme d’enfant et une mélancolie toute slave. Un simple balai, un rideau et un lit feront un merveilleux radeau plongé dans la tempête…

Si aucune parole n’est prononcée, le spectacle n’est pas silencieux pour autant: musique, bruitages, sons, peuplent l’univers ouaté de ces grands enfants.

Slava Polunin est le créateur et metteur en scène de ce show depuis 25 ans. Fasciné par Charlie Chaplin, inspiré par le clown Leonid Yengibarov et par le Mime Marceau, il invente les mises en scène les plus incroyables ou les plus simples pour emmener les spectateurs dans sa tragi-comédie de la vie.
Rien ne lui semble impossible à réaliser sur scène. On en reste coi!

Attendez-vous à des trous d’air, des ballons comme autant de planètes volant dans le ciel du théâtre, une toile d’araignée géante et de la neige en pagaille et même en tempête.

Attention, si vous êtes dans les … rangs (je laisse la surprise), ces clowns sont aussi chapardeurs et facétieux et aiment bien faire participer la salle à leurs niches. Toute la salle… Un merveilleux spectacle de Noël tellement russe et tellement universel à la fois.

 

En passant

En passant par la rue St Placide, j’ai découvert un fromager splendide, La Ferme d’Alexandre. Du coup j’ai pensé  que pour les fêtes il n’y a pas que le caviar, le saumon et le foie gras, il y a le fromage. Quelques fromagers qui me viennent à l’esprit.

ATELIER CALI LA FERME D’ALEXANDRE ARCHITECTURE BOUTIQUE PARIS ©camillegharbi

La ferme d’Alexandre en plus de ses fromages à la coupe propose de l’épicerie fine, plateaux et peut également préparer un buffet fromage.

 

Androuet, vénérable maison toujours au top de la qualité, concocte des boites d’assortiments variés pour les gourmands.

Le Brillat truffe de Beillevaire

En dessert du lendemain, pourquoi pas un fromage blanc ou carrément de la crème (de la vraie) avec des fruits rouges cuisinés comme chez Beillevaire.

laurent Dubois

Laurent Dubois, meilleur ouvrier de France, a eu l’idée de chèques cadeaux de 30€, de plateaux apéritifs ou de plateaux de fromages étrangers, histoire de voyager. 


Pensez aux marchés et aussi aux supermarchés qui font des efforts en produits en cette fin d’année.
Evidemment le pain va aussi avec le fromage…(et la salade pour plus de diététique). Choisissez par exemple un bon pain aux noix ou même une baguette, grillé ou non ou celui que vous voudrez pourvu qu’il soit frais. S’il est de la veille ou moyen, grillez le, cela le rendra bien meilleur!
Près de chez moi, a ouvert une boulangerie bio baptisée Biogrenelle (Ah, ah) et qui est excellente.

Pain à la coupe, baguette aux céréales, croissant, scones cranberries, noisettes, brioche…sandwichs… Il y a aussi quelques tables pour se poser et boire un café bio.


Il y a de très bonnes boulangeries dans le coin, dont Le Quartier du pain de Frédéric Lalos, Meilleur Ouvrier de France, Le Bon Panneton, ou la boulangerie Faubourg Saint Charles. (ci-dessous)

 

En passant

Dans le beau bâtiment de la fondation EDF, rue Récamier dans le 6e, se tient une exposition dont le numérique est la vedette. L’idée est partie du constat que le digital a changé nos vies irrémédiablement et de l’interrogation de son impact sur l’artistique. Des artistes ont planché sur le thème et le résultat est dans l’ensemble très intéressant. Jusqu’au 18 mars.

photo V. Guichard Make me famous, Greg Leon Guillemin sur le thème du selfie et Kryptonite 3.0

L’exposition propose deux parcours à suivre, le 0 et le 1, selon le langage binaire,  pour découvrir les oeuvres d’une trentaine d’artistes sur le changement qu’a opéré la révolution numérique sur notre monde et comment elle a changé leurs façons de travailler.
Sur les 3 niveaux du lieu, nous découvrons des photos retravaillées, un portrait de Rembrandt réalisé exclusivement par ordinateur, des oeuvres conceptuelles, un piano … le son, la vidéo, les images, la lumière, accompagnent le visiteur.

Lyes Hammamouche V2, sable blanc et noir, eau, verre

Si tout ne m’a pas plu, tout est intéressant. Il faut suivre le chemin et se laisser porter par les oeuvres.  J’ai préféré la création lumineuse de Pablo Valbuena sur la façade, the garden of Emojis Delights de Carla Gannis, une vidéo en boucle très colorée ou encore l’interactivité avec le tronc ou les plantes qui nous fait entendre la vibration des feuilles ou du bois quand on les caresse. (scénocosme)
A découvrir en famille pour échanger ses impressions.
Aram Bartholl, Lee Lee Nam, Lyes Hammadouche, Matteo Nasini, Amalia Ulman, Winshluss, Xavier Veillan, Julien Levesque, Encoreunestp…participent à l’exposition.

Cet endroit n’est pas très connu, dommage, il y a souvent des expos originales et le lieu, à l’étage, est clair et vaste. Entrée libre du mardi au dimanche 12h-19h.

 

Fêtes suite: chocolat, macaron caviar et saumon dans tous ses états

Du chocolat, du chocolat et encore du chocolat…, voire du caviar et du saumon. Vous pouvez les mettre au menu de vos réveillons ou les offrir en cadeau.

L’hôtel Les Jardins du Marais a ouvert son « chocolate bar » (jusqu’au 14 janvier) dans la cour pavée changée en forêt nordique avec lampes chauffantes et plaids fournis. A déguster, gaufre, chocolat chaud ou viennois, de quoi se réconforter en attendant Noël.

Puisqu’on parle de chocolat chaud, celui de Jean-Paul Hévin au gingembre est à tomber.
Michel Cluizel a sorti des noisettes granitées scintillantes, fleur de sel, framboise, citron meringuée, noix de coco, en sachet ou coffret où le chocolat ne domine pas. Je les recommande pour offrir aux personnes qui ne sont pas accros au chocolat et pour accompagner le thé gourmand de l’après-midi de Noël par exemple. Jusqu’au 17 décembre, le chocolat chaud à emporter est à 1€ !

Je vous rassure i y a aussi le coffret chocolat croquant de Noël avec des mini tablettes chocolat noir, ivoire, lait et fruits secs, et des mendiants succulents. (34€). Cela existe aussi en sachets.

Il n’y a pas que le chocolat dans la vie, il y a aussi le caviar! (Très bon pour la gorge, parait-il)
A la présentation Pétrossian, nous nous sommes délectés à la dégustation des différents caviars.
A un moment, je vois que le personnel (charmant) change les boîtes qui n’étaient pas encore vides. Ouh, ouh, je suis là!

Savez-vous que le goût du caviar change dès qu’une demi-heure se passe car la membrane qui entoure l’oeuf se délite au contact de l’air. Du coup ce n’est plus le même goût. C’est subtile, bien sûr… du coup on change les boîtes… Du coup je les aurais bien finies…
Savez-vous que pour bien déguster le caviar, il faut goûter puis y revenir au bout d’un moment et là le goût est différent. C’est subtile bien sûr mais vrai! J’ai constaté!
Personnellement je préfère l’osciètre qui est très iodé. Certains caviars sont plus ronds en bouche, leurs grains peuvent être petits ou plus gros fermes ou davantage fondants. Le Daurenki est doux. Le Baïka plus fruité, l’Alverta est puissant et long en bouche.
Savez-vous que la maturation du caviar et ce qui fait sa complexité est en fait le temps qu’on le laisse dans une boîte plus ou moins fermée pour laisser passer l’air. C’est cela qui fait le goût du caviar…en gros. C’est aussi le secret de la maison Pétrossian.
Evidemment vous trouverez du caviar, en cette période festive dans les hypermarchés. Le temps de maturation, les conservateurs utilisés et la provenance seront différents et le prix aussi… c’est comme tout!

Trop cher? essayez les « produits dérivés » du caviar que la maison Pétrossian a développé. Cette année, une nouvelle création qui trottait dans la tête de Armen Pétrossian: Talisman. Un genre de coulis de caviar, que vous pouvez ajouter à vos préparations comme un oeuf coque par exemple, des pâtes et de la burrata. . Il ne contient que l’intérieur des oeufs d’esturgeon.

Sinon essayez les oeufs de cabillaud fumés (Maviar 1950, un délice, 22€ pour 125gr). La nouveauté de l’année, les oeufs de brochet fumés délicats, me paraissent moins marqués en goût que ceux de cabillaud et seront parfaits pour des palais plus délicats.
Côté saumon, ceux de Pétrossian sont fondants. Du fumé classique tranché main à celui à la betterave, ou celui mariné à l’aneth…en passant par la coupe du Tsar à la caucasienne aux saveurs épicées…Prenez une tranche de chaque et comparez.

Cette année Pierre Hermé a créé un macaron gris argent très classe au caviar et à l’eau de noix. J’ai vu, il est très beau, j’ai goûté, et ça ne m’a pas emballé vraiment. Il aurait fallu en avaler plusieurs ou peut-être que mon palais était encore sous le charme des caviar et  saumon, je n’ai pas vraiment retrouvé le caviar.  jusqu’au 31 décembre chez Pierre Hermé. 27,50€, les 7 macarons.

Et si vous ne connaissez pas Bellota-Bellota, le spécialiste de la gastronomie espagnole, (ah le jambon ibérique qui fond sous la langue),  essayez leurs taramas, caviar, saumons et blinis. Excellent!

Tous ces produits d’exception sont chers, c’est vrai. Ils sont le résultat de la qualité du produit et du savoir-faire des artisans. Si vous prenez 100g, 30g, deux tranches, une boîte, une fois dans l’année, c’est abordable en restant raisonnable.
Bon appêtit et bonnes fêtes!

 

 

 

L’Oeil du Jour, une boutique originale pour cadeaux design

Au centre Beaugrenelle, le sous-sol est dédié à la maison (sauf Maisons du Monde au 3e niveau). Il y a une boutique que j’aime bien qui s’appelle L’oeil du Jour. Si toute l’année on y trouve plein d’objets et de lampes et suspensions, il y a à Noël, une arrivée d’animaux bizarres très noëlisant. Vous trouverez des serviettes de tables originales, des bougies Baobab, des plateaux, coussins, plaids, tasses, …canapés…le tout à tous les prix.

La déco de Beaugrenelle superbe