En passant

Mohamed Rebatchi tombe dans l’alambic des odeurs, parfums et fragrances dès l’enfance. Il n’est pas issu du sérail mais du nord de la banlieue parisienne. Qu’importe, il suit ses rêves et ses envies, se forme en autodidacte et crée sa maison de parfums. Mohamed Rebatchi  présente sa première collection conçue en collaboration avec 5 parfumeurs qu’il choisit suivant ses préférences et leur approche très différente de la parfumerie. La collaboration donne naissance à 6 eaux de parfum et 3 bougies.
Mes préférés: Musc Panache et Cuir Tassili

Autodidacte, l’approche de Mohamed Rebatchi est forcément différente, décalée et même plus directe que ses concurrents de l’industrie du parfum. Multiculturel, nourri d’odeurs et de sensations variées pour avoir vécu des séjours en Algérie, patrie de ses parents, et des vacances d’été en Vendée, il suit son propre chemin. Un but, offrir des fragrances singulières à des prix abordables. Sa première collection propose des odeurs tranchées composées de matières premières classiques de la parfumerie avec des assemblages audacieux. Pour homme et femme.

Bois d’enfants, floral boisé, musqué : Karine Chevallier a suivi un souvenir d’enfance de Mohamed Rebatchi : une promenade en Vendée en forêt. Bergamote, baie rose, essence de rose en note de   tête.
La bougie Figue Soleil évoque l’été méridional avec entre autres,  figue, tubéreuse, fleur d’oranger, … Pour illuminer son intérieur.

Musc Panache : hespéridé, boisé, musqué : Maurice Roucel  a choisi de faire côtoyer « une cologne relevée d’épices », « un cœur d’iris posé sur une overdose de muscs », avec en fond « une trame boisée mêlée d’une note ambrée de vanille et fève tonka ». Un sillage frais et doux. 

Joyeux Osmanthe : Maurice Roucel a travaillé la tubéreuse en l’associant à l’osmanthus, un concert floral et fruité. Un bouquet sur votre peau.

Rose Rebatchi , un floral musqué de Randa Hammami, un hommage à la rose, symbole de la maison. Elle a choisi également la rose pour la bougie Rose Rouge avec des notes de fruits rouges, gingembre, muscs blancs… Un parfum de femme, femme.
Elle a choisi également la rose pour la bougie Rose Rouge avec des notes de fruits rouges, gingembre, muscs blancs… Un verger pour la maison.

Feu Patchouli de Bertrand Duchoufour, oriental boisé épicé. Nous voilà transporté en Orient et d’humeur à lire Les Mille et une nuits…
Le parfumeur a créé également la bougie Cuir d’Iris. (cuir, iris, girofle, abricot, vanille, …) Une fragrance idéale pour le bureau de monsieur

Cuir Tassili, un cuir floral épicé d’Aliénor Massenet. Inspiré d’un réveil dans le désert de Tassili, territoire Touareg, le parfum est pour les femmes de caractère qui n’aiment pas le sucré.

Le flacon et le photophore sont sobres et élégants. Le même motif de pétale de rose habille flacon et photophore en biscuit de porcelaine de Limoges, rehaussé à la base d’un anneau or. Le même soin du détail a été apporté au contenant qu’au contenu. Ce sont des débuts prometteurs pour la Maison Rebatchi.

Le mieux est encore de sentir ces parfums pour choisir celui qui vous séduira ou vous surprendra par ses associations.
63  rue Lauriston Paris 16e ou www.rebatchi.com  De nouveaux points de vente à venir à la rentrée 2019.
(eau de parfum: 96€ 50 ml, 150€ 100 ml. Bougie : 75€ )

En passant

Si vous aimez faire la cuisine, si vous appréciez le pratique lié à  l’efficacité, vous connaissez Mastrad. La marque des ustensiles et des moules en silicone, fête ses 25 ans. Pour l’occasion et pour suivre la tendance qui met tout le monde aux fourneaux comme des chefs, Mastrad a imaginé des nouveautés de pros. Ils feront des cadeaux très sympas à offrir aux amis chez qui vous squatterez pendant l’été.

Moi j’adore les ustensiles, couteaux, cuillères… spécifiques pour peler un légume, déguster un fruit, découper une viande, …. J’ai la cuillère à pamplemousse, un classique, celle à fraise (si, ça existe),  l’éplucheur de peau fine, la cuillère à oeuf coque avec marteau…donc j’ai trouvé les nouveautés Mastrad très intéressants.

Pour ces messieurs, expert en barbecue et en gadget connecté, je recommande Meat it , une sonde connectée reliée à une application dédiée. Elle vous permet de programmer le type de viande, la cuisson… et elle vous prévient quand c’est prêt. Il faut quand même préparer le feu et la viande! 89€.M Control est un thermomètre à double capteur: il vous donne la température de surface de la poêle par exemple et aussi la température à coeur de la viande ou du poisson. 60€ A ajouter, le gant spécial barbecue 15€.

Pour les adeptes du healthy et du DIY, le kit de barres de céréales crues ou cuites à faire soi-même. Un moule anti-adhésif, un tasseur, 2 boites de transport et une fiche recette. 22€

Pour les précis,  de bord de mer, les ciseaux à crustacés aux lames courbées et dentelées décortiqueront parfaitement sans presque y mettre les doigts les fruits de mer. 11€

Pour les précis terriens, l’épluche asperge  à 9€ pèlera les noeuds des asperges et les légumes longs comme les salsifis ou les carottes.
Pour les mêmes, la balance pliable, facile à ranger leur donnera la pesée au gramme près. 29€.


Pour les adeptes de la propreté ou pour aider ceux qui en mettent partout,(n’est-ce pas messieurs), les ustensiles à collerette (qui retiennent les coulures) et se tiennent debout. seront parfaits. 14€. Dans le même esprit, le bouchon verseur à huile et à vinaigre et celui à vin, permettent la conservation et le service parfait.

Et pour tous, le mélangeur et paille pilon à conserver à l’infini accompagnera tous vos cocktails. 12€ le lot de 6.

Les bons cuisiniers ont de bons ustensiles!

En passant

Ca sent les vacances….côté météo ce n’est pas encore ça mais nous allons vers l’été, c’est sûr. Alors direction le Sud avec Marseille. Oui je sais c’est une ville, mais une ville foisonnante aux portes des calanques à voir en amoureux ou en famille. On peut passer un week-end, une semaine pour visiter les lieux incontournables et pourquoi pas prendre un cours de bouillabaisse!


L’office du tourisme a concocté un été savoureux à l’image de l’année de la gastronomie en Provence avec le MPG 2019. (Marselle Provence Gastronmie). 1000 événements pour cette année gourmande sont prévus à Marseille et en Provence.

Le festival commence les 28, 29, 30 juin sur le Vieux-Port par des rencontres avec des producteurs, des ateliers, des dégustations, des démonstrations effectuées par les chefs…En juillet, des diners insolites sont organisés dans des endroits inattendus : chantier naval de la Ciotat, un champ de lavande, … et cela continue en septembre avec Pizzamania où 20 pizzaiolos investissent le Vieux-Port et avec les Masters du championnat de France de barbecue.  

La 2e ville de France et la plus ancienne (2600 ans) offre 300 jours de soleil et une température de 24° pour la mer. Notre Dame de la Grade, le Mucem, Le Fort Saint Jean, la cité radieuse Le Corbusier, leChâteau d’If, le Vieux Port, les ruelles du Panier, 10 musées dont le MUCEM et le Drone tour ! Pensez aux Pass Musées et au City Pass Marseille.  #choosemarseille

En passant

Les producteurs de l’île de Noirmoutier sont venus à Paris présenter leur production. But? Remettre au goût du jour le goût à part de « la Noirmoutier ». Pari réussi, la Noirmoutier est légère et sucrée. Elle se prête à toutes les recettes bistronomiques et sublime n’importe quel plat tout simple.

Récoltée 90 jours après leur plantation, avant maturité, le sucre reste concentré dans la pomme. On peut la déguster avec du beurre et du sel ou la cuisiner comme les grands chefs de la région (Ludovic Pouzelgues, Arthur Biclet, Patrice Milasseau) qui ont planché sur des recettes variées et modernes: churros, mini-farcis aux escargots et beurre d’algues, bouchées rôties aux palourdes… à découvrir sur le site.

Vous les découvrirez jusqu’à demain dimanche 19 mai au Pavillon des Canaux dans le 19e. Et vous pourrez même discuter avec les producteurs par une connexion en live!